Publié par : Bulle | avril 26, 2010

Orwell George ~ 1984


Ce livre est un classique de science-fiction que je me devais de lire. Il fait d’ailleurs parti de deux challenges.

Résumé


De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. Il y en avait un sur le mur d’en face. Big Brother vous regarde, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winston… Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C’était une patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens. Mais les patrouilles n’avaient pas d’importance. Seule comptait la Police de la Pensée.

Mon avis

Encore une fois, je me suis embarquée dans une lecture sans en connaître le sujet. Tout ce que je savais c’était que c’était un classique de science-fiction incontournable. Ayant une idée très arrêtée de la science-fiction, je m’attendais à quelque chose avec des machines et des robots un peu partout. Décidément, je vais de surprise en surprise en lisant de la science-fiction et c’est un genre que je trouve de plus en plus intéressant.

Dans 1984, il n’est pas question de ce genre de science-fiction. Ce roman se passe dans un monde totalitaire où tout est contrôlé par le Big Brother et son Parti. Nous suivons la vie de Winston, un homme d’une quarantaine d’années, qui travaille au ministère de la Pensée. Il semble être le seul à être conscient de l’absurdité de la situation de son pays. Comment un peuple a-t-il pu laisser la situation dégénérer ainsi ? Comment peuvent-ils accepter toutes ces absurdités ?

Cette contre-utopie fait vraiment réfléchir. Le monde dans lequel vit Winston est effrayant. Dans ce monde, tout est contrôlé, les gestes, les pensées, … Le moindre écart est répréhensible. Tout le monde est surveillé vingt-quatre sur vingt-quatre à l’aide des télécrans. La moindre expression de visage, la moindre parole prononcée à l’encontre du Parti peut vous faire vaporiser, c’est-à-dire supprimer votre existence de l’Histoire.

Le Parti manipule tout le monde jusqu’aux plus bas instincts humains. Le rapport qu’il entretient avec le passé rend mal à l’aise et nous fait longuement réfléchir. Afin de servir entièrement un Parti, l’homme doit être dépourvu de toutes pensées individuelles et ne pas trop réfléchir, en créant par exemple, une nouvelle langue avec un vocabulaire plus réduit qui conduit automatiquement à des réflexions plus réduites. Ce monde est tellement réaliste qu’il en est effrayant.

J’ai vraiment été absorbée par cette lecture. A chaque page, je tombais des nues en me disant qu’un monde comme celui-ci ne peut être possible et pourtant… je pense que rien n’est impossible. En lisant ce livre, je découvrais ce monde étouffant et je ne savais pas du tout dans quelle direction cette histoire allait me mener, ce qui m’angoissait encore plus. On ne ressort pas indemne de cette lecture.

Je conseillerais à tout le monde de lire ce roman.

Publicités

Responses

  1. […] M : Mariveux ~ Jeu de l’amour et du hasard N : Ndiaye Marie ~ Trois femmes puissantes O : Orwell George ~ 1984 P : Pagnol Marcel ~ La gloire de mon père Q : Quéffelec (titre à choisir) R : Rowling J. […]

  2. jamais lu, mais mon copain m’en a aussi fait les louanges.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :