Publié par : Bulle | janvier 5, 2010

Moi, Nojoud, 10 ans, divorcée


Les anciens avis

Quatrième de couverture : « Je m’appelle Nojoud et je suis yéménite. Mariée de force par mes parents à un homme trois fois plus âgé que moi… » L’histoire d’une petite fille qui a osé défier l’archaïsme des traditions de son pays en demandant le divorce… et en l’obtenant ! Une première dans ce pays du sud de la péninsule arabique, où plus de la moitié des filles sont mariées avant leurs 18 ans. Son courage a été largement salué par la presse internationale. Élue « Femme de l’année 2008 » par le magazine américain Glamour, passée du statut de victime à celui d’héroïne, elle raconte son histoire pour briser le silence sur les épouses-enfants et donner espoir.
La première petite Yéménite à avoir osé braver la tradition patriarcale. Le Figaro
Un récit poignant bien sûr, mais surtout stupéfiant d’espoir. Elle

Mon avis : Un témoignage poignant.
Ce récit, bien écrit, relate l’histoire de Nojoud, petite fille Yéménite âgée d’environ 10 ans qui voit un jour sa vie basculer quand elle apprend qu’elle doit épouser un homme trois fois plus âgée qu’elle. Ne supportant plus son mari violent, elle décide d’aller demander le divorce au tribunal : un acte de courage incroyable.
Ce témoignage m’a touchée. Du haut de ses 10 ans, Noujoud se bat avec fougue et détermination. Je n’aurais qu’une seule chose à lui dire : bravo Nojoud.
Je vote très bon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :