Publié par : Bulle | mars 20, 2008

Le colocataire ~ Jenny Colgan


Les anciens avis

Quatrième de couverture : «Il tend lentement le bras. Je lui tends la tasse, l’anse tournée vers lui, autant dire que je me brûle au troisième degré, mais aucune importance parce que quand il la prend, le bout de ses doigts effleure les miens et je jure sur tout ce qu’on voudra que c’est le choc électrique.» Après avoir fui une colocation désastreuse, Holly trouve refuge auprès de son ami Josh qui partage son logement avec une BCBG au bord de la crise de nerfs et un fondu d’informatique beau comme un dieu. Ce mystérieux colocataire nommé Addison ne quitte presque jamais son écran d’ordinateur, et pour nouer une relation avec lui, Holly devra traverser des situations toutes plus rocambolesques et loufoques les unes que les autres… Une comédie enlevée et irrésistible, à l’image de son héroïne, attachante et imprévisible!

Mon avis : J’ai beaucoup aimé le début du livre. Le lecteur est installé dans une bonne ambiance. Holly, ne supportant pas ses colocataires, décide de partir s’installer chez ses anciens amis de fac, Josh et Kate. Josh ne connaît pas toujours pas son orientation sexuelle et Kate est une BCBG au sale caractère qui n’a jamais eu vraiment de chance non plus côté amour. Dans ce grand appart, est aussi installé un mystérieux jeune homme qui reste enfermé dans sa chambre à pianoter sur son ordinateur à longueur de journée. Ce dernier intrigue Holly. Elle se crée des films avec lui et a pour objectif de l’épouser. Mais comment séduire un homme qui ne voit quasiment pas la lumière du jour et qui ne parle à personne à part à son ordinateur ?
Holly est quelqu’un de très drôle, un peu hystérique et folle par moment mais très naturelle. Comme ses amis, elle approche la trentaine et n’est toujours pas casée. les conflits qu’il y a entre elle et Kate sont drôles et bon enfant. Josh, Kate et elle se taquinent souvent. L’ambiance me fait beaucoup pensé à un autre livre, Que la meilleure gagne de Elizabeth Young. Les personnages sont attachants et réalistes. Cependant, j’ai été déçue par les cent dernières pages du livre. L’histoire a un peu trop dérivé à mon goût, elle a perdu de sa valeur et ce, jusqu’à la fin. Dommage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :